Explication à propos de l'ordre d’exécuter celui qui change de religion

Explication à propos de l’ordre d’exécuter celui qui change de religion

Cet article est-il intéressant ?

La liberté d’opinion a abouti à faire valoir l’avis de réprouver la peine légale infligée à celui qui se rend coupable d’apostasie car ce jugement s’oppose à cette liberté en question parmi ceux qui y prétendent.

Ils disent également que cela n’a pas lieu d’être car il n’est pas rapporté que le Prophète ﷺ ait mis à mort un apostat.

Ils avancent aussi le fait que cela s’oppose à la parole d’Allah تعالى :

« Pas de contrainte en religion ».

Ils ont dit aussi que la peine légale prévue en cas d’apostasie n’est pas mentionnée dans le Quran.

C’est ce sur quoi je suis tombé parmi leurs paroles et arguments.

En réponse à cela nous disons :

1 – La peine légale prévue en cas d’apostasie est affirmée par le consensus des jurisconsultes. Ibn Qudama a dit dans son ouvrage Al Mughni:

« Le quatrième, c’est à dire parmi les jugements légaux relatifs à l’apostat, c’est le fait que s’il ne se repent pas de l’apostasie il est mis à mort et ceci est la parole de l’ensemble des jurisconsultes ».

2 – Il y a dans la mise à mort de l’apostat une préservation de la religion contre le fait de la considérer comme inutile car la législation islamique préserve les cinq choses primordiales qui sont :

La croyance – l’individu – l’honneur – les biens – la sécurité.

3 – Quant au fait que la peine légiférée pour l’apostasie ne soit pas mentionnée dans le Quran, alors elle est parvenue dans la Sunnah authentique comme par exemple dans la parole du Messager ﷺ : « Celui qui change sa religion tuez le » et sa parole ﷺ : « Le sang d’une personne musulmane n’est pas licite excepté dans ces trois cas : la personne mariée qui commet l’adultère, le meurtrier à qui on fait appliquer le talion, et celui qui abandonne sa religion et se dissocie du groupe des musulmans ».

Et Allah تعالى a dit : « Ce que le messager vous apporte, prenez le et ce qu’ils vous interdit, abstenez vous en ».

Et le Messager ﷺ a ordonné de mettre à mort celui qui change sa religion et donc à partir de là il incombe de le tuer.

4 – Concernant la parole d’Allah : « Pas de contrainte en religion ». Son sens est que l’on ne contraint personne à embrasser l’islam. Et la peine prévue pour l’apostasie concerne le fait de sortir de l’islam et n’a aucun lien avec le fait d’y entrer, car celui qui l’a embrassé a reconnu qu’elle était la vérité puis l’a abandonné en connaissance de cause. C’est donc quelqu’un qui prend la religion pour un jeu et il mérite d’être tué, ceci pour protéger la croyance contre le fait de prendre la religion pour un divertissement ou un amusement.

5 – La liberté d’opinion a uniquement lieu d’être dans un domaine ou chacun serait libre d’avoir une opinion, et il n’y a pas de place à la liberté d’opinion concernant le domaine de la croyance et de la religion, car ces choses là sont bâties sur la foi, la soumission et l’acceptation.

6 – La peine prévue pour l’apostasie fait partie des peines légales prescrites par Allah, il n’est pas permis de les désapprouver de quelque façon que ce soit. Le Messager ﷺ a dit : « Par Allah, si Fatima bint Muhammed volait, je lui couperais sa main ». Et la peine prescrite pour l’apostasie est autrement plus grave que celle prescrite au sujet du vol. Et le Prophète ﷺ a interdit d’intercéder pour celui qui s’expose à une peine légale et a insisté là dessus.

7 – Quant au fait qu’il n’est pas authentifié du Prophète ﷺ qu’il ait mis à mort un apostat, la réponse à cela est que le messager a délaissé cela en raison d’un empêchement qui fut exprimé dans sa parole ﷺ « Pour ne pas que les gens disent que Muhammed tue ses compagnons » .

Que les prières et bénédictions d’Allah soient sur notre Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Traduit par SalafIslam

Shaykh Salih Ibn Fawzaan Al Fawzaan الشيخ صالح بن فوزان الفوزان