Explication du hadith n° 1 "Les actes ne valent que par les intentions"

Explication du hadith n°1 « Les actes ne valent que par les intentions »

D’après ‘Ûmar ibn Al Khattab رضي الله عنه le Prophète ﷺ a dit :

« Les actes ne valent que par les intentions et à chacun selon son intention. Celui dont l’émigration a pour but Allah et Son Envoyé, son émigration sera composée comme étant pour Allah et Son Envoyé. Celui dont l’émigration a pour but un bas-monde qu’il atteint, ou une femme qu’il épouse, son émigration ne sera comptée que ce vers quoi il a émigré »

Hadith n° 1 dans Riyad Salihine. Rapporté par Al Boukhari n° 1 et n° 6689 et n° 6953, par Muslim n° 1907, par Nassai n° 75 et n° 3437 et n° 3794, par Abû Dawûd n° 2201, par Tirmidhi n° 1647, et par Ibn Majah n° 4227. Authentifié par Shaykh Al Albani dans Sahih Nassai n° 1647, dans Sahih Abû Dawûd n° 2201 et dans Mishkat Al Masabih n° 1

باب النِّيَّةِ فِي الأَيْمَانِ
حَدَّثَنَا قُتَيْبَةُ بْنُ سَعِيدٍ، حَدَّثَنَا عَبْدُ الْوَهَّابِ، قَالَ سَمِعْتُ يَحْيَى بْنَ سَعِيدٍ، يَقُولُ أَخْبَرَنِي مُحَمَّدُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ، أَنَّهُ سَمِعَ عَلْقَمَةَ بْنَ وَقَّاصٍ اللَّيْثِيَّ، يَقُولُ سَمِعْتُ عُمَرَ بْنَ الْخَطَّابِ ـ رضى الله عنه ـ يَقُولُ سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏‏‏‏إِنَّمَا الأَعْمَالُ بِالنِّيَّةِ، وَإِنَّمَا لاِمْرِئٍ مَا نَوَى، فَمَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ فَهِجْرَتُهُ إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ، وَمَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ إِلَى دُنْيَا يُصِيبُهَا أَوِ امْرَأَةٍ يَتَزَوَّجُهَا، “فَهِجْرَتُهُ إِلَى مَا هَاجَرَ إِلَيْهِ
1 رياض الصالحين
6953/6689/1 صحيح البخاري
1907 صحيح مسلم
3794/3437/75 سنن النسائي
2201 سنن أبي داود
1647 جامع الترمذي
4227 سنن ابن ماجه
(حكم : صحيح (الألباني
1647 (صحيح و ضعيف سنن النسائي (الألباني
2201 (صحيح و ضعيف أبي داود (الألباني
1 (مشكاة المصابيح (الألباني

Explication du hadith

Ce hadith est une base fondamentale pour ce qui est des actes du cœur : les intentions font en effet parti des actes du cœur. Les savants ont dit que ce hadith concerne la moitié des adorations, car il est la balance des actes intérieurs [ a’mâl bâtina ], quant au hadith rapporté par Aicha رضي الله عنها “Celui qui invente dans notre affaire-ci ( l’Islam ) ce qui n’en fait pas partie, son innovation est à rejeter”

Rapporté par Al Boukhari n° 2697

باب إِذَا اصْطَلَحُوا عَلَى صُلْحِ جَوْرٍ فَالصُّلْحُ مَرْدُودٌ
حَدَّثَنَا يَعْقُوبُ، حَدَّثَنَا إِبْرَاهِيمُ بْنُ سَعْدٍ، عَنْ أَبِيهِ، عَنِ الْقَاسِمِ بْنِ مُحَمَّدٍ، عَنْ عَائِشَةَ ـ رضى الله عنها ـ قَالَتْ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏‏‏.‏ رَوَاهُ عَبْدُ اللَّهِ بْنُ جَعْفَرٍ الْمَخْرَمِيُّ وَعَبْدُ الْوَاحِدِ بْنُ أَبِي عَوْنٍ عَنْ سَعْدِ بْنِ إِبْرَاهِيمَ‏.‏ “‏ مَنْ أَحْدَثَ فِي أَمْرِنَا هَذَا مَا لَيْسَ فِيهِ فَهُوَ رَدٌّ ‏”
2697 صحيح البخاري

Dans une autre version, il y a ceci : “Celui qui fait un acte qui n’obéit pas à notre affaire, verra son acte rejeté

On déduit des paroles du Prophète ﷺ Les actes ne valent que par les intentions” qu’il n’y a pas d’actes sans intentions

En effet, tout homme doté de raison, libre dans sa décision, ne peut faire d’acte sans intentions, certains savants sont allés jusqu’à dire :

« Si Allah nous imposait un acte sans intention, ce serait nous imposer ce dont nous sommes incapables ».

Dans cette déduction il y a la réponse à ceux qui sont harcelés par des doutes scrupuleux [ Muwaswis ] et qui font le même acte d’adoration plusieurs fois de suite, et malgré cela Shaytân leur chuchote ceci :

Vous n’avez pas encore mis l’intention“.

Nous leur répondrons comme suit :

Non, vous ne pouvez pas faire d’acte sans intentions, détendez-vous donc et abandonnez ces suggestions“.

Leçons tirées de ce hadith

L’homme est récompensé ou châtié ou privé de la récompense en fonction de son intention, le Prophète ﷺ a en effet dit : « Celui dont l’émigration a pour fin Allah et Son Envoyé, son émigration sera comptée comme étant pour Allah et Son Envoyé »

Les actes sont jugés en fonction de ce vers quoi ils aboutissent. Il se peut donc qu’une chose qu’il est à la base loisible de faire devienne un acte d’obéissance quand on a l’intention de faire par cette chose un bien, comme par exemple le fait de manger et de boire, dans l’intention d’avoir plus de force pour accomplir convenablement les actes d’obéissance à Allah.

Dans ce sens, le Prophète ﷺ a dit : « Prenez le repas de la fin de la nuit [ suhûr ] (avant de jeûner), il est toute bénédiction »

A l’enseignant de donner à ses élèves des exemples qui rendent évident le statut légal de la chose, le Prophète ﷺ a en effet donné comme exemple de l’émigration [ hijra ] qui est le déplacement du pays de l’associationnisme [ chirk ] au pays de l’Islam et il a montré que l’émigration, qui est un seul acte, peut être pour une personne une récompense et pour une autre personne une privation de la récompense. Celui donc qui émigre pour Allah et Son Envoyé sera récompensé et il atteindra son objectif, tandis que celui qui émigre pour acquérir les biens de ce bas-monde ou pour épouser une femme, il sera privé de la récompense (dans l’au-delà).

Ce hadith s’applique au chapitre des adorations, celui des transactions, celui des mariages et à tous les chapitres de jurisprudence.

 

: الشرح

هذا الحديث اصل عظيم في أعمال القلوب , لان النيات من أعمال القلوب قال العلماء : وهذا الحديث نصف العبادات , لأنه ميزا الأعمال الباطنة وحديث عائشة رضي الله عنها « من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد » وفي لفظ آخر « من عمل عملا ليس عليه امرنا فهو رد » نصف الدين , لأنه ميزا الأعمال الظاهرة
فيستفاد من قول النبي صلى الله عليه وسلم « إنما الأعمال بالنيات » أنه ما من عمل إلا وله نية
لأن كل إنسان عاقل مختار لا يمكن أن يعمل عملا بلا نية , حتى قال بعض العلماء « لو كلفنا الله عملا بلا نية لكان من تكليف ما لا يطاق » ويتفرع من هذه الفائدة :
الرد على الموسوسين الذين يعملون الأعمال عدة مرات ثم يقول لهم الشيطان : إنكم لم تنووا فإننا نقول لهم : لا , لا يمكن أبدا أن تعملوا عملا إلا بنية فخففوا على أنفسكم ودعوا هذه الوساوس

Explication du hadith n° 1 du livre « Les 40 hadith de l’imam Nawawi »

Shaykh Mouhamed Ibn Salih Al ’Uthaymin - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publicité / إعلانات

Explication du hadith n° 1 “Les actes ne valent que par les intentions”

Temps de lecture estimé : 3 min