L’interdiction de prendre la citoyenneté des pays kouffars (mécréants)

L’interdiction de prendre la citoyenneté des pays kouffars (mécréants)

La question au sujet de « prendre la nationalité ou de la citoyenneté des Kouffars » a été posée au comité permanent de Fatwa de l’Arabie Saoudite présidé par le Sheikh ‘Abdul-‘Aziz Ibn Baaz (2/109) :

Réponse :

« Il n’est pas permis pour un musulman de prendre la citoyenneté d’un pays dont le gouvernement est Kafir. Car c’est une manière de leur donner une Walaa (alliance) et c’est une forme d’accord d’approbation de leurs faux principes.

En ce qui concerne le fait de rester chez eux sans prendre la nationalité, la base est que cela est interdit »

[Fin de la réponse du Shaykh رحمه الله]

On voit donc qu’il y a un lien très grand entre le principe de Al-Walaa wal-Baraa et le faire de vivre chez les Kouffars et de prendre leur nationalité. Car si tu vis parmi eux, tu dois te plier à leurs lois et leur système.

Certains musulmans veulent vivre chez les Kouffars sous prétexte qu’ils ne peuvent pas voyager librement et que le fait de prendre la citoyenneté des Kouffars leur permettra de voyager librement.

Mais bien entendu, cela n’est pas une excuse valable pour prendre la citoyenneté des Kouffars. De plus cela coûte très chers et représente un gaspillage énorme d’argent qui aide l’économie des Kouffars.

Sans oublier que l’acceptation de la citoyenneté est reliée à une cérémonie et d’un serment d’allégeance à la reine d’Angleterre et à sa descendance.

Voici la description de cette cérémonie ainsi que le serment d’allégeance à la reine tiré du site officiel du gouvernement canadien

Que fait-on pendant la cérémonie ?

Pendant la cérémonie de citoyenneté, vous êtes accueilli au sein de la famille canadienne. Vous devez accepter les droits et les responsabilités du citoyen canadien.

Habituellement, un juge de la citoyenneté préside la cérémonie et fait prononcer le serment de citoyenneté aux candidats. Plusieurs personnes prononceront le serment en même temps que vous.

Si vous désirez prêter serment sur votre livre saint, apportez-le à la cérémonie. Après avoir prononcé le serment de citoyenneté à la cérémonie, vous serez citoyen canadien. Vous recevrez votre certificat de citoyenneté lors de la cérémonie. Il s’agit d’une petite carte que vous pouvez présenté pour prouver que vous êtes citoyen canadien.

Vous recevrez également un document-souvenir sur lequel figure la date à laquelle vous êtes devenu citoyen canadien. Conservez ces documents en lieu sûr. Serment de citoyenneté.

Voici le serment de citoyenneté : «  Je jure fidélité et sincère allégeance à Sa Majesté la Reine Elizabeth Deux, Reine du Canada, à ses héritiers et successeurs et je jure d’observer fidèlement les lois du Canada et de remplir loyalement mes obligations de citoyen canadien »

De plus en plus de difficultés et de pressions sont mises sur les musulmans pour leur rendre la pratique de leur religion difficile.

Certains groupes Islamistes demandent la permission d’établir des tribunaux Islamiques dans les pays de Kouffr. Certains Kouffars sont d’accord tandis que d’autres sont contre.

Voici quelques exemples parmi les raisons mentionnés par ceux qui sont contre de tels tribunaux :

  • Créer un état dans l’état
  • Éliminer l’égalité des citoyens devant la loi
  • Imposer une identité de naissance avec des impositions jusqu’à la mort sans le consentement des individus
  • Incompatibilité avec le droit canadien essentiellement sur l’apostasie, les pensions alimentaires, les droits de garde des enfants, polygamie, l’égalité homme/femme mais aussi la manière de nommer les représentants légaux
  • Soucis avec le caractère chrétien du Canada dont la Reine est encore la souveraine (la laïcité aiderait dans ce cas précis)
  • Problème sur la notion d’obéissance à l’autorité (qui est l’autorité et pour qui?)
  • Soucis quant aux revendications des autres communautés et complexité des relations inter-communautaires mais aussi des relations avec ceux qui refusent d’appartenir à une communauté
  • Risque de création de forces publiques communautaires
  • Problème de statut pour les couples mixtes et leurs enfants

On peut dire la même chose au sujet de la citoyenneté.

Ce qui nous aide à comprendre la complexité de la question. C’est là qu’il devient obligatoire au musulman sincère de prendre conscience de l’absurdité de la position dans laquelle il vit en restant chez les Kouffars.

Il est clair que la position des Islamistes de tendance Ikhwaans et compagnie est très dangereuse pour les musulmans à long terme. On a pu constater leurs contradictions lors de la commission Bouchard-Taylor au sujet des accommodements.

Alors que la plus grande partie des cas médiatisés vient des musulmans de leur tendance.

Que ce soit l’exemple de musulmans qui vont à la cabane à sucre (ou le menu principale est le porc), les femmes musulmanes qui veulent se baigner dans des piscines avec leur robes et avoir des temps spéciaux pour aller faire ces activités, les cours pré-nataux (comme s’il fallait prendre des cours pour savoir comment accoucher ???), les filles qui jouent aux soccers (football), ou font des arts martiaux comme des garçons avec des petits tissues sur les chemins (en guise de Hijab), ou des filles qui veulent devenir gardiennes de prison pour homme avec des pantalons et un tissus sur les cheveux (en guise de Hijab)

Tous ces exemples sont les fruits de l’Islam que prêchent les groupes de Bid’ahs et qui n’a rien à voir avec l’Islam.

Le pire c’est qu’ils ont même le culot, après avoir été la cause de cette propagande médiatique, de jeter le blâme sur les Salafis !!! SoubhaanAllah !

Ô Allah aide nous à sortir de ce pays de Shirk et de Koufr !!! Amine !!!

Le 29 janvier 2008. Montréal, Québec, Canada
Salafi de Montréal

Dammeus Abû Hammad Soulayman Al Hayiti

Publicité / إعلانات

L’interdiction de prendre la citoyenneté des pays kouffars (mécréants)

Temps de lecture estimé : 4 min

Pin It on Pinterest

Share This