Les musulmans sont les gens du Livre selon Sayyid Qoutb

Les musulmans sont les gens du Livre selon Sayyid Qoutb

‘Ali Al-‘Ashmaawi a dit :

Un des Ikhwaans (frère musulman) est venu me voir et m’a dit : Je vais refuser de manger la viande qui est égorgé par les musulmans.

Alors je suis allé voir Sayyid Qoutb pour lui demander à ce sujet.

Il dit :

« Laisse-les manger cette viande et qu’ils la considèrent comme étant de la viande des gens du livre.

Car le moindre qu’on puisse dire maintenant, c’est que les musulmans sont les gens du livre. »

Extrait de At-Taarikh as-sirri lil-ikhwaan al-mouslimine (l’histoire secrète des Frères Musulmans), à la page 80.

Et il dit à la page 112 : Le temps de la Salat de Joumou’ah était là, alors je dis à Sayyid Qoutb : Levons-nous et allons prier. Que ne fut pas ma surprise d’apprendre pour la première fois qu’il ne faisait pas la Salat Al-Joumou’ah. Et il dit qu’il considérait que l’obligation de la prière de Joumou’ah était tombée lorsque le Khilaafah est tombé et qu’il n’y avait pas de Joumou’ah excepté avec le Khilafah.

Cité par le biais du livre An-Nasihah écrit par le Sheikh Sa’id Al-‘Oumar, p. 46.

Abou Hammaam Al-Baydaani dit : « Regarde Ô Mouslim – qu’Allah te protège de cette pensée et de cet extrémisme – comment Sayyid Qoutb fait de la viande égorgée par les musulmans, de la viande des gens du livre. Cela signifie qu’ils sont Kouffars et qu’il ne reste personne en Égypte qui soit sur la religion de vérité à part Sayyid Qoutb et ceux qui sont d’accord avec lui. Et c’est à partir de cette idée
qu’il a fait tomber l’obligation de la Salat de Joumou’ah et qu’il pense qu’il n’y a pas de Joumou’ah sans Khilafah. Ce qui est une des sales positions de la secte des Rafidahs et des Khawarij

Donc y a-t-il un terrorisme après ce terrorisme? Ô vous qui êtes des gens raisonnables? Il est obligatoire pour ceux qui font l’éloge des livres de Sayyid Qoutb, parmi les docteurs et autres, qu’ils regardent en eux-mêmes et qu’ils craignent Allah vis-à-vis des jeunes de la Oummah. Car ils sont responsables de cela. Wallahoul-Mousta’aan »

Et notre Shaykh, le grand savant, Rabi’ Ibn Haadi Al-Madkhali, a clarifié beaucoup des égarements et des déviations de Sayyid Qoutb vis-à-vis de la voie de vérité. Et il a été supporté dans cette initiative par les plus grands ‘Oulamas.

Parmi eux l’Imam Al-Albaani رحمه الله qui a écrit de sa main, la parole suivante [qui s’adresse au Shaykh Rabi’] :

« Tout ce que tu as répondu à Sayyid Qoutb est véridique et juste. Et il deviendra clair pour tous les lecteurs qui possèdent un peu de culture Islamique, que Sayyid Qoutb ne connaissait pas l’Islam, ni dans ses fondements, ni dans ses applications. Alors qu’Allah te récompense en bien – Ô mon frère Rabi’ – pour avoir accompli l’obligation de clarifier et de dévoiler son ignorance et sa déviation de l’Islam. »

Sur la couverture du livre Al-‘Awaasim mimma ‘inda sayyid Qoutb minalqawaasim (Les réfutations qui protègent contre les erreurs faites par Sayyid Qoutb qui brisent le dos).

Traduit par Soulayman Al Hayiti