Ne pas assister à la prière du vendredi à cause du travail

Ne pas assister à la prière du vendredi à cause du travail

Ne pas assister à la prière du vendredi à cause du travail

Sachez que la prière du vendredi est un devoir individuel envers chaque homme musulman libre, sain, pubère, résident, pouvant se déplacer pour y assister et n’ayant pas d’excuses valables lui autorisant de ne pas y assister. Ceci fait l’unanimité, car Allah عزّ وجلّ a dit :

﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نُودِي لِلصَّلاَةِ مِن يَوْمِ الْجُمُعَةِ فَاسْعَوْا إِلَى ذِكْرِ اللهِ وَذَرُوا الْبَيْعَ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ﴾ الجمعة : 9

Le sens du verset :

﴾Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la prière du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!﴿ [El-Djoumou`a (Le Vendredi) : 9].

Laissez tout négoce : abandonnez toutes vos occupations pour pouvoir accomplir votre devoir religieux.

Le Prophète ﷺ a dit : « Que les gens ne laissent jamais la prière de vendredi, sinon, Allah mettra un sceau sur leurs cœurs, puis ils seront inscrits parmi les distraits »

Le Prophète ﷺ a dit aussi : « Celui qui abandonne la prière de vendredi trois fois par négligence, Allah mettra un sceau sur son cœur »

Ceci dit, il est valable d’accomplir la prière de vendredi en tous lieux, que ce soit en ville, en village, dans une mosquée, dans une construction élaborée à cet effet ou dans un espace qui y est annexe. Donc, la prière de vendredi fait partie de l’ensemble des prières à l’unanimité, et elle ne peut prendre le statut des autres actes que s’il y a une preuve établissant l’exception, car le Prophète ﷺ a dit : « On m’a fait la terre un lieu de prière et un moyen de purification »

‘Ûmar Ibn al Khattâb رضي الله عنه a envoyé une lettre aux gens de Bahreïn en leur disant : « Accomplissez la prière de vendredi où que vous soyez »

Ce propos englobe tous les endroits, comme il comprend également les nomades, tel qu’il est rapporté par les Compagnons du Prophète ﷺ

Cependant, s’il n’est pas possible d’assister à la prière de vendredi pour une raison donnée, il y a lieu de dire qu’il a été sus-cité que parmi les conditions de l’obligation d’assister à la prière de vendredi est que la personne n’ait pas d’excuses valables justifiant son abandon ; en somme, toute personne susceptible de subir un mal ou un dommage en se rendant à la mosquée pour l’accomplir est comptée parmi les gens ayant des excuses valables, conformément au hadith où le Prophète ﷺ a dit : « Celui qui entend l’appel à la prière et ne vient pas prier, sa prière ne sera pas valide sauf s’il a une excuse [valable] »

Par ailleurs, l’excuse valable, consistant dans la difficulté, le besoin et la nécessité, qui est la cause de l’autorisation [de ne pas assister à la prière de vendredi], est une chose relative et non pas absolue. Ainsi, la détermination de l’excuse valable dépend de l’effort personnel ; la personne est laissée à sa foi et à sa piété pour la délimiter, car tout être religieusement responsable est connaisseur de sa propre personne ; donc, il sait quand est-ce qu’il recourra à l’autorisation, tout en tenant compte des limites assignées par la Shari’a.

En outre, et à titre d’information complémentaire, il y a lieu de dire que ledit hadith indique – aussi – que parmi les conditions de l’obligation de la prière de vendredi et de la prière en groupe est le fait d’entendre l’appel à la prière. Ceci englobe forcément celui qui se trouve à l’extérieur d’une agglomération et, à plus forte raison, celui qui se trouve à l’intérieur.

Du reste, ce qui doit être tenu au compte en ce qui concerne l’écoute de l’appel à la prière est que le muadhin ait une voix sonore, qu’il n y ait pas de bruit [empêchant l’écoute], que le vent soit paisible et que tout autre empêchement soit inexistant.

Ceci dit, il est établi en science de jurisprudence que ceux pour qui la prière de vendredi n’est pas obligatoire, et n’y ont pas assisté, doivent l’accomplir en tant que prière de Dhouhr.

Shaykh Mouhamed 'Ali Ferkous Al Qoubi - الشيخ محمَّد علي فركوس القُبِّي