Qu'est-ce que la salafiyah ?

Qu’est-ce que la salafiyah ?

Qu'est-ce que la salafiyah ?

Qu’est-ce que la salafiyah ?

La salafiyah est une affiliation aux Salafs, [c’est-à-dire] les Pieux Prédécesseurs qui sont les trois premières générations de l’islam, au sujet desquelles le Prophète ﷺ a témoigné de leur bien, dans le hadith authentique, al moutawatir

Retranscrit et publié par minhajsalafi.com

السلفية نسبة إلى السَلَفِ […] السلف هم أهلُ القرون الثلاثة الذين شَهِدَ لهم رسولُ اللهءصلى   الله عليه وسلمءبالخيرية في الحديث الصحيح المتواتر

Shaykh Mouhammad Nassr Dine Al Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

As-Salaf est un terme général se référant aux pieux prédécesseurs de l’Islam et à tous ceux qui suivent leurs pas dans leur croyance, actes et morale. Allah a dit :

Traduction relative et approchée :

“Et quiconque fait scission d’avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors nous le laisserons comme il s’est détourné, et le brûlerons dans l’enfer. Et quelle mauvaise destination.” S4V115

Cheikh al Islam ibn Taymiya رحمهم الله commente ce verset :

« Tous ceux qui contredisent et s’opposent au Messager ﷺ, après que le droit chemin leur ait été clairement indiqué, et qui ont suivi un autre chemin que celui des croyants, et tous ceux qui suivent une autre voie que celle des croyants, contredisent et s’opposent au Messager ﷺ .

Si certains pensent que c’est une erreur de suivre la voie des croyants fidèles, alors c’est comme s’ils pensaient que c’est une erreur de suivre le Messager ﷺ ».

Qui sont les Salafs ?

As-Salaf us-Salih (ou brièvement : les Salaf) fait allusion aux trois meilleures générations de musulmans qui sont :

  • Le Prophète ﷺ qui a dit à sa fille Fatima : « Quel bon Salaf je suis pour toi. »,
  • Les compagnons du Prophète ﷺ ( Sahabas ),
  • Ceux qui les suivent immédiatement (Tabi’oun : suivants)
  • Et ceux qui suivent les Tabi’oun. (Tabi’ou Tabi’ines : suiveurs des suivants)

En effet tous ceux-ci ont été loués par le Prophète ﷺ quand il a dit :
« Les meilleures de ma communauté sont ma génération, celle qui vient après et celle qui vient après »[1]

Le terme Salaf s’applique également aux savants de Ahl us-Sounnah wal Jama’a, après les trois premières générations bénies, qui suivent leur chemin dans leur croyance et leur pratique.

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée : “Les tous premiers croyants parmi les émigrés (Les Mecquois qui ont suivis le Prophète ) et les auxiliaires (Les Médinois musulmans qui accueillirent bien volontiers les réfugiés Mecquois) et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l’agréent.” S9V100

Parmi les savants on compte : (le nombre suivant le nom est l’année hégirienne de leur mort) :
ABOU HANIFA (150),
AL AWZA’I (157),
ATH-THAWRI (161),
AL-LAITH BIN SAD (175),
MALIK IBN ANAS (179), ‘
ABDOULLAH BIN AL MOUBARAK (181),
SOUFYANE BIN ‘UYAINAH (198),
ACH-CHAFI’I (204),
ISHAQ (238),
AHMAD BIN HANBAL (241),
AL BOUKHARI (256),
MOUSLIM (261),
ABOU DAOUD (275),
IBN TAYMIYA (728),
ADH-DHAHABI (748),
IBNOUL QAYIM (751),
IBN KATHIR (774),
MOUHAMMAD IBN ‘ABDEL WAHHAB (1206) 
et ses nombreux élèves, et de nos jours :
‘ABDOUL ‘AZIZ IBN BAZ, MOUHAMMAD NACIROU-DINE AL-ALBANI,
et bien d’autres.

Qui sont les Salafi ?

La description de « Salafi » s’applique à toute personne qui se cramponne vraiment aux Salafs.

Ce n’est pas l’attachement à une personne singulière ou à un groupe de personnes, c’est l’attachement à une voie qui ne se détournera jamais du chemin du Prophète ﷺ, de ses compagnons et de ceux qui les suivent vraiment.

De plus la Salafia ne repose pas sur le fait de suivre un Cheikh en particulier ou un imam, c’est une adhésion au Coran et à la Sounnah authentique comme l’ont compris et pratiqués l’ensemble des pieux prédécesseurs (as-Salaf us-Salih).

Le véritable Salafi met en valeur le TAWHID qui est le fait de vouer tous nos actes d’adoration à Allah exclusivement : dans l’invocation, dans la demande du secours, dans l’appel au refuge dans la facilité et la difficulté, dans l’immolation, dans le serment, dans la crainte, dans l’espoir, dans la confiance totale en Lui …

Le véritable Salafi cherche activement à réprouver le CHIRK (polythéisme) par tous les moyens.

Il sait que la victoire est impossible sans le Tawhid et que le Chirk ne peut se combattre par lui même (c’est-à-dire : ce n’est pas avec une forme de Chirk que l’on peut combattre le Chirk).

Le véritable Salafi adhère à la Sounnah du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et de ses compagnons après lui.

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Cramponnez vous à ma Sounnah et à la Sounnah des califes biens guidés après moi. Mordez-y à pleine dent et méfiez vous des choses forgées car toute chose forgée est une innovation, et toute innovation est un égarement, et toute égarement est dans le feu » [2]

A chaque fois qu’il y a une divergence d’opinion, le véritable Salafi s’en remet à Allah et à Son Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), en conformité avec le verset :

Traduction relative et approchée : “Ô les croyants ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier. Ce sera bien mieux et d’interprétation meilleure” S4V59

Il donne la prédominance à la parole d’Allah et de Son Messager sur toute opinion autre que celle-ci, en conformité avec le verset :

Traduction relative et approchée : “Ô vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et Son Messager (dans vos initiatives et vos décisions ) et craignez Allah. Allah est Audient et Omniscient ” S49 V1

Le véritable Salafi fait revivre la Sounnah du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dans son adoration et dans son comportement, ce qui fait de lui un étranger parmi les gens comme le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit :

« l’Islam a commencé étranger, et il redeviendra étranger comme il a été auparavant, et « Touba » pour ces étrangers »[3]

Et dans une autre version :

« Touba pour ceux qui purifient et corrigent ce que les gens ont corrompu de ma Sounnah. »[4]

Le véritable Salafi ordonne le convenable et interdit le blâmable.

Il met en garde contre le Chirk, l’innovation, les chemins imprudents (qui manquent de preuves) et contre la déviation en désapprouvant les groupes. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : “Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce sont eux qui réussiront.” S3V104

Mais avant tout, le véritable Salafi les étudie d’abord, comme a dit l’imam el Boukhari :

« La science précède la parole et l’action. »

Comme Allah a dit :

Traduction relative et approchée : “Sache donc qu’en vérité, il n’y a point de divinité [qui mérite l’adoration] à part Allah, et implore le pardon pour tes péchés” S47 V19

Le véritable Salafi recherche constamment la satisfaction d’Allah, avec un repentir sincère en se remémorant Allah abondamment et il court vers les bonnes actions, dans le but de purifier son âme, il s’efforce donc de suivre le verset suivant :

Traduction relative et approchée : “A réussi, certes, celui qui la purifie (c’est-à-dire son âme)” S91V9

Le véritable Salafi adore Allah sans Lui associer dans la crainte, dans l’espoir ou dans l’amour. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : “Et invoquez Le avec crainte et espoir” S7V56

Et Il a dit aussi :

Traduction relative et approchée : “Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont plus ardents dans l’amour d’Allah. ” S2V165

Le véritable Salafi ne fait pas partie de ces gens, comme les Khawarij, qui considèrent la plupart des musulmans comme des Koufars (mécréants).

Il n’est pas comme les Chiites qui insultent les Sahabas, qui prétendent que le Coran a été altéré, qui rejettent la Sounnah authentique et qui vouent une adoration à la famille du Prophète(Paix et bénédiction d’Allah sur lui).
Il ne fait pas partie des Qadariya qui renient le décret d’Allah (Qadar).
Il ne fait pas partie des Mourjiah qui prétendent que la foi consiste en des paroles uniquement et non en des actes.

Il ne fait pas partie des Mou’tazila qui renient les attributs d’Allah.

Il ne fait pas partie des Soufis qui adorent les tombes et revendiquent l’incarnation divine et qui disent :

« Dieu nous ne t’adorons pas pour Ton Paradis ni par crainte de l’Enfer, car c’est l’adoration des commerçants ».

Il ne fait pas partie des Mouqallidoun ( ceux qui suivent quelqu’un aveuglement )qui insistent sur le fait que chaque musulman doit obligatoirement adhérer au Madh’hab (école juridique) d’un Cheikh ou d’un imam en particulier, même quand ce Madh’hab est en contradiction avec les textes clairs du Coran et de la Sounnah authentique.

Les véritables Salafis sont Ahl us Sounnah wal Jama’a, et ils sont le groupe victorieux (Ta-ifat ul Mansura) et la faction sauvée (Firqat un-Najiya) qui a été décrite dans le Hadith suivant :

« Un groupe (Ta-ifat) de ma communauté (Oumma) sera toujours assisté par la victoire, sans se soucier de ceux qui lui nuisent jusqu’à la dernière heure »[5]

Et « Ma communauté se séparera en 73 factions (Firqat) : toutes sont au feu, sauf une d’entre elles : ce que moi-même et mes compagnons suivons » [6]

Avec ce que l’on vient de citer comme arguments authentiques et comme bonne compréhension, le musulman n’a pas d’autre choix que celui d’être Salafi (c’est à dire suivre convenablement et respectueusement les pieux prédécesseurs).

En faisant cela il s’engage dans un chemin qui est garanti par le succès, la victoire, la sécurité et le salut contre le feu de l’enfer…

Source : http://www.al.baida.online.fr/quest-ce_queleminhajsalafi.htm